Fermez les yeux

Par Nitya :   Vous n’êtes plus personne. Vous n’avez ni nom, ni identité. Aucun chien à sortir d’urgence, ni enfants, ni réunions qui n’attendent que vous. Vous n’êtes plus personne. Vous êtes un champ de présence pure. Au fond, pourquoi décideriez-vous à tout prix d’être cette souffrance ? d’écrire votre vie en fonction de cette personne qui ne veut pas …