Covid19 et Ere du Verseau : l’école à la maison…

#Covid19 et Ere du Verseau : L’école à la maison…#

Je lisais une maman qui déclarait : « Moi, j’ai mon boulot en télétravail, donc être maîtresse en plus, c’est trop, c’est pas mon job… »

Et oui… Nous sommes dans une société où tout est clairement défini. Pour apprendre des choses aux enfants, il y a les maîtresses ; pour les garder, les grands parents ; pour les faire se dépenser, les clubs de sport ; pour les socialiser, les groupes d’activité où il y a des enfants ; pour les vacances, les colonies ou les clubs pour les plus riches … 

Les parents aiment leurs enfants. Les parents partagent avec eux des « moments privilégiés » (dès qu’ils ont le temps), parfois, les parents héroïques encadrent leurs enfants pour les devoirs du soir, mais les parents n’en peuvent plus parce qu’ils sont fatigués, eux aussi ont le droit de se reposer le soir après la journée, voire, soyons fous, de se détendre sans s’occuper exclusivement de leurs enfants.

Quel mal y a-t-il à cela ? Aucun. 

Sauf que les enfants n’ont plus de parents.

Une famille est définie par une communauté de valeurs, et normalement l’enfant arrive dans une vie où les adultes ont décidé que s’occuper d’eux seuls tournait à vide et où ils ont envie de transmettre et de prendre une responsabilité à vie, responsabilité qui va avec le fait de s’oublier. 

Dans un monde où tout le monde aurait du temps, où ce ne serait plus la ressource rare venant à manquer, les parents prendraient le temps de montrer des choses qu’ils aiment à leurs enfants, pas un dimanche par mois, mais tous les jours.

Ce serait un monde où ce ne serait pas des parents épuisés qui lisent des histoires, mais des parents disponibles qui ont le temps.

Bien sûr que la maternelle est une invention de la société qui n’a plus le temps, parce que les enfants, tous les enfants de la terre sont mieux chez eux à découvrir les lettres avec leurs parents, puis aller faire une promenade dans le vent et ramasser des feuilles…

Bref, vivre.

Ceux qui ont fait le choix de l’école à la maison (une poignée en France dont je fais partie, pas les milliers qui « subissent » en ce moment… ) savent ce qu’ils y gagnent : une capacité à avoir le temps et à ne plus se laisser voler sa vie.

Mais évidemment, dans notre société (celle qui est vouée à disparaître semble-t-il), cela a un coût : on ne peut pas avoir deux activités professionnelles : maman + un travail.

Ou alors, il faut que ce travail soit en telle continuité avec soi qu’il puisse se modeler quand vous avez le temps… 

Le regard que notre ancienne société pose là-dessus est terrifiant : les enfants à l’école à la maison sont des handicapés sociaux et les mamans qui restent à la maison, des attardées archaïsantes et dégradées (dont je fais partie avec fierté).

La vérité est que la société n’est pas faite pour l’école à la maison, elle est même organisée pour que ce soit impossible à tenir. 

La crise du Covid 19 révèle que les parents ne sont plus habitués à s’occuper de leurs enfants, ni à les élever. Elle révèle que nous avions perdu tous les liens mais que nous ne le savions pas. 

L’Ere du Verseau déteste l’extériorité : pourquoi se lever à heure fixe pour aller apprendre quelque chose qu’on n’a pas choisi et dont on n’aura pas forcément besoin ?

Des études à la carte, un programme à la carte, des familles qui élèvent leurs enfants, voici ce vers quoi on avance….

Le Big Bang qui nous frappe manifeste cet aspect de l’Ere du Verseau, comme si tout à coup, rien n’avait davantage d’importance que le fait que nos enfants soient avec nous….

One thought on “Covid19 et Ere du Verseau : l’école à la maison…

  1. Merci pour ce texte , ces vérités déposées en toutes lumières. Le seul bémol que j’y adjoindrais est , me semble t il , que c’est moins la société que tel ou tel être la composant qui ne fait pas le choix de vivre avec ses enfants , ce qui est plus chagrinant encore . Institutrice en maternelle notamment , je n’ai plus compté mes échecs à convaincre les parents de ne se séparer de leurs enfants que le matin . Ni à se mettre à leur hauteur pour leur faire retrouvailles au sortir de l’ecole . Reconstruire le temps d’enfance …..

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.