Le monde change

Voici quelques semaines, on nous expliquait que les sports d’hiver pourraient bien être perturbés à cause de l’absence de neige. Partisans du pour et du contre s’affrontaient avec virulence… 

Les pour disaient que la vie doit continuer et le commerce aussi. Que les commerçants ont le droit de vendre, les cafés le droit de cueillir les consommateurs au pied des pistes, que les vacanciers ont droit à leurs vacances. Bref, tout le monde a des droits. Droit de continuer sans tenir compte du feed back de la planète qui dit : hum, au fait, il n’y a plus de neige…

Les contre disaient qu’il faut respecter l’évolution du climat, faire du yoga ou de la randonnée et respecter le changement climatique au lieu de l’accélérer. Ils étaient moins nombreux et surtout paraissaient d’immondes rabat joie… 

Avant cela, nous avons eu (mais c’est tellement loin de chez nous est-ce que ça compte vraiment ?) des nouvelles des incendies d’Australie. Oui, on ne peut plus respirer, oui il y a des bébés kangourous et petits koalas qui meurent, bon mais on en fait tout un plat de la faune et de la flore, business as usual…

On lit encore quelquefois des tribunes disant que le changement climatique n’est qu’un leurre, ou un complot à l’échelle mondiale… c’est clair et d’ailleurs, la principale accusée s’appelle GAIA (ça ne vous dit rien)

On lit aussi que des médium ont reçu des messages des atlantes (civilisation disparue actuellement, je le rappelle) disant que leur fin du monde s’est passée pareil : avec pas mal de gens qui alertaient et une majorité qui continuaient d’agir comme si ne rien n’était….

Alors, qu’est-ce que le Covid-19 ?

Peut-être bien un peu plus que la grippe. 

Dans un premier temps j’ai été assez frappée de voir que rien n’apparaissait astrologiquement parlant. Rien ou presque rien. Tout au plus un petit transit de lune noire sur Neptune… Mais on peut aussi lire les choses différemment : et se dire que l’emballement vient de Neptune en Poissons qui est en train de signer la fin d’un monde (et j’espère non pas celle du monde).

Donc oui, le covid-19 est extrêmement bon pour le réchauffement climatique. Il tue des gens, manifestement, il va détruire des vies, car ce qu’on lit moins mais qu’on trouve quand même, c’est que ce virus fait des ravages de long terme sur les organismes. Bon, mais au regard de la population mondiale, c’est anodin.

Ce qui n’est pas anodin, c’est l’amplitude de la terreur des peuples : tous les pays ont peur de cette infection, tous veulent s’en protéger et des mesures sans précédent connus sont prises.

Un peu comme si quelque chose en nous faisait tilt tilt tilt et qu’on se disait : mince et si ça commençait d’annoncer les catastrophes des fins du monde…

Notre monde s’effondre. Plus d’échanges économiques, plus d’avions, plus de loisirs (hallucinant pour moi de voir des gens en larmes à minuit moins dix devant mac donald) il va falloir réfléchir et rester chez soi.

Ça n’aura probablement qu’un temps, mais autre chose surviendra à la suite pour accomplir ce réveil. 

Et si on ne le veut pas, c’est sûr que ce monde tel qu’on le connaît, ne subsistera pas. C’est bien ce disait Nostradamus il y a quelques années…. 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.