La Fée Electricité…

Beaucoup de spirituels disent que le déclin de l’humain a commencé avec l’usage de l’électricité.

A première vue, cette déclaration est absurde : on pense plutôt que les ténèbres de l’hiver ont été dissipées par la venue de la lumière dans nos vies. Plus besoin d’attendre le soleil pour se mettre à travailler efficacement ! Enfin, on était libres de vivre à notre rythme.

Et paradoxalement, c’est en trouvant notre rythme propre qu’on a progressivement perdu le lien à la nature et donc à nos cycles corporels.

Libres de tout, l’homme et la femme doivent surtout tout inventer ou réinventer à leur manière. Plus de guide ou de moyen pour savoir ce qui nous convient, tout est soumis à question, comme si plus rien n’allait de soi…

A quelle heure doit-on se lever ?

Quand a-t-on suffisamment travaillé ?

Aucune réponse ne s’impose sinon de se caler sur ce qu’on a à faire ou sur les cycles que nous imposent le monde extérieur. Pour savoir comment vivre, à quel rythme, ce sont nos activités qui mènent la danse : ce sont les autres qui nous dictent ce qui est adapté, et au final, on en vient à essayer énormément de choses avec nous-mêmes comme si on était des lieux d’expérience qui devaient sans cesse se réajuster, car plus rien ne va de soi. 

Le rythme naturel est devenu un eldorado, on vend des réveils qui nous rendent nos vrais cycles, des repas qui sont enfin équilibrés, pour compenser sans doute une activité bien trop intense. On nous vend des béquilles pour tenir dans une vie qui ne tient plus vraiment debout…

Alors la fée électricité nous a-t-elle vraiment libérés ? Et surtout de quoi ? 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.