11ème jour du Gradus

Sur cette onzième marche vers la lumière de Noël, j’aimerais vous parler d’un sujet que personne n’aime aborder : nous, et tout en ce monde, avons une fin. Ce n’est pas un scandale ni un scoop mais c’est un point aveugle de nos pensées, ce qu’on ne veut/peut pas réfléchir.

Donc, nous allons mourir un jour. Et si cette idée, loin de nous abattre, nous aidait au contraire à nous libérer de ce qui pèse pour rien? C’est le message de Nicole Dron, dans son extraordinaire témoignage « 45 secondes d’éternité ».

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.