4ème jour du Gradus

Aujourd’hui, à la veille d’un conflit social inédit, en tout cas inédit depuis longtemps, j’aimerais, paradoxalement, vous parler de la paix.

Il est à peu près admis par tous que la paix est désirable, la paix entendue comme une forme de plénitude bien sûr, pas seulement comme une ascèse vide.

Ce qui est moins souvent admis c’est que la paix ne se « trouve » pas quelque part mais se produit….

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.