Qu’est-ce que pardonner?


La colère est saine. Colère de déception, de regret, de trahison, de douleur ou de chagrin. La colère explose. C’est un volcan qui jaillit qui déverse ses peurs, mais le flux s’apaise.

La pression retombée, les solutions viennent, les évidences surgissent. Ce qui est à faire, encore pour maintenant, s’impose progressivement.

Est-ce une mise à distance ? Le fait de reprendre en mains les choses là où on pensait ne pas avoir à le faire ? On compense notre déception de ce qui n’a pas eu lieu par le fait d’accepter ce qui est. Et la vie se remet à avancer, à son rythme, avec ses emballées et ses lenteurs oppressantes…


Où intervient le pardon ? D’abord envers soi-même. Il va falloir vous pardonner de vous être trompé : sur quelqu’un, sur quelque chose, d’une négligence… Non, vous ne pouviez pas prévoir, on ne peut jamais tout prévoir, justement parce que la vie s’invente sans cesse.

Donc pardonnez-vous de ne pas avoir été vigilant, de ne pas avoir voulu voir. Pardonnez-vous d’avoir des limites, en somme, c’est la seule manière de les dépasser.


Pardonnez ensuite à l’autre d’être décevant. Oui, l’autre vous déçoit, oui, il ou elle n’est pas le surhomme, la surfemme que vous attendiez. L’autre n’est que lui-même, avec ses limites, ses peurs, ses blocages, ses conforts, ses mesquineries. L’autre n’est que lui-même. Soit c’est assez pour l’aimer, soit non. Mais il n’y a pas à lui en vouloir de n’être QUE lui-même.

Il n’y a pas à vous en vouloir de vous être trompé. Car vous vous êtes trompé, car vous aviez besoin à un moment d’extérioriser votre propre force et de croire que cette personne là précisément, allait vous sauver.
Ça n’a pas eu lieu.
Avez-vous besoin d’être sauvé ? Acceptez donc votre vie et vous ne souhaiterez plus en être arraché…
Pardonnez à la situation de n’avoir pas été à la hauteur. Vous étiez pressé, il y a des embouteillages, ceci justifie-t-il d’avoir un accident ? Non, mais on se met en danger quand on est énervé. Arrêtez de vous énerver, acceptez de ne pas toujours pouvoir changer les chose immédiatement, trouvez comment faire pour réguler vos angoisses et vous faire votre équilibre au milieu de ce mouvement qu’est la vie.

Pardonnez, car si vous ne pardonnez pas, vous ne vivez plus, vous regardez le passé et vous attendez qu’il change. Le passé ne change pas, les illusions ne deviennent pas réelles.


Libérez vous de ces illusions car elles vous volent votre vie, et justement la possibilité que les choses changent comme vous le souhaiteriez… Mais pour se libérer, il faut pardonner…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.