Le nationalisme est-il d’actualité?

La montée des nationalismes et l’ère du Verseau

L’ère du Verseau remet au premier plan la question de la singularité des cultures : loin de vouloir abraser les différences, chacun a quelque chose à dire, une tradition à respecter et mettre en lumière, un individualisme unique à exprimer dont la valeur n’est plus à prouver. Les gens se remettent en question, cherchent leurs voies aux détours des sentiers battus, refusent absolument d’être remplaçables ou de ne pas être pris en compte.

Ainsi, ce que l’ère du Verseau appelle, c’est le fait que chacun puisse tracer son chemin en fonction de ce qu’il est et non selon les normes extérieures, censées s’imposer ou être dominantes. Rien ne devrait a priori « être mieux ou préférable » pour tous. Certains aiment vivre en ville, d’autres en montagne ou à la campagne. Qu’est-ce qui est le mieux ? Ce que vous décidez.

L’éducation en famille, les écoles alternatives, un système ultra académique, qu’est-ce qu’il est le mieux ? Ce que vous décidez. 

Aimez-vous faire pousser vos légumes ? Avoir un jardin partagé ? Recevoir de Chine des aliments déshydratés ? Qu’est-ce qui est le mieux ? Ce que vous décidez.

L’ère du Verseau ne prescrit rien, sinon l’exactitude à soi-même. Rien n’est mieux, rien n’est préférable, rien n’est le bon choix pour votre mode de vie sinon le fait de ne pas vous mentir et de refuser la facilité.

De là, on voit bien que les nationalismes n’ont rien à voir en vérité avec l’ère du Verseau. Ce n’est qu’une dérive identitaire d’un groupe qui justement refuse de tracer sa propre voie et qui cherche dans le passé la certitude de son existence personnelle.

Réactionnaires, les nationalismes sont par contre une sorte de fausse ère du Verseau où on trouve des peuplades qui exigent leur indépendance, alors que ce n’est pas un peuple qui devrait être indépendant, mais chacun d’entre nous.

Vers quoi doit évoluer la société ? On emploie « doit » mais on pourrait employer « va »….

La société va évoluer vers une revendication de liberté de plus en plus importante. Liberté de mener sa vie comme on l’entend, de subventionner par nos impôts ce qu’on veut, de ne pas être soumis à des contrôles ni à des règles incessantes. On voit déjà des pays qui évoluent vers un respect absolu de l’individu (pays du Nord) et que justement, ce sont des pays où la violence est très peu présente… L’ère du verseau est ultra pacifique et c’est ce que nous verrons…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.