L’essence de la musique

La musique universelle fait naître en nous les émotions…

Rythme et son, rien de plus… Ces rythmes font ils écho à quelque chose dont nous serions porteurs ? A l’intérieur de nous bat la pulsation essentielle de la vie. Il est dit que certains sons nous régénèrent tandis que d’autres nous détruisent, comme si nous étions des instruments pouvant être désaccordés.

Il paraît que les grands espaces de la nature, de la montagne et de la mer, nous rechargent car ils sont porteurs d’une paix de l’autre monde. Comme si auprès d’eux, nous pouvions entendre cette pulsation fondamentale dont nous sommes porteurs, et nous remettre en phase avec ce diapason universel. 

Plus rien pour faire obstacle dans la nature sauvage à la redécouverte de notre intimité. Qu’est-ce qui en nous est rythme ? Le souffle, cette respiration dont chacune crée le décompte de celles qui nous restent jusqu’à la mort…

Qu’allons-nous en faire ? Comment allons-nous nous relier ?

La musique universelle est celle qui fait naître en nous des émotions…

Notre corps astral se délie des évènements qui l’obtruent, des petits chagrins passagers pour retourner à l’osmose avec le sentiment pour ce qu’il est, dans toute son entièreté : je deviens joie, nostalgie ou gaieté. Spontanéité ou exubérance… Plus besoin de transiter par l’évènement qui n’est qu’un prétexte, j’exprime la protéiformité de mon être émotionnel dans la communion avec la musique.

Musique des sphères ou musique du poste de radio, elle n’a qu’un but : faire renaître en moi le sentiment profond de mon appartenance au cosmos.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.