Gradus de l’Avent : Jour 16

Jour 16 : Réflexions sur la réincarnation…

On me demande souvent ce qu’est la réincarnation et s’il faudrait y croire ? A mes yeux, l’absurdité de la création ex nihilo d’une âme humaine, déjà tellement sculptée dans son caractère, ses préférences et ses rejets, si précise dans ses attentes quant à la vie, l’injustice totale de vies qui sont soit, terriblement favorisées, soit parfaitement pétries de souffrances me parait bien plus incroyable que le fait qu’on devrait répondre de nos actes et en assumer les conséquences sur plusieurs incarnations.

Le bébé meurt pour laisser place à l’enfant qui lui aussi mourra quand l’adolescent apparaitra dans le monde et ainsi de suite jusqu’au cadavre qui nourrira les petites fleurs… 

La vie est une succession continuelle de morts et de renaissances où chaque étape implique la suivante et permet aussi déjà de la dessiner. Un enfant qui aura travaillé dur à l’école engendrera souvent un adolescent sérieux qui fera un homme solide et responsable.

 Oui, on peut commencer à neuf à chaque étape, mais quand même, résorber le désordre d’une époque de vie prend plus de temps que le simple fait d’être en continuité.

Dans la vie terrestre, on voit des périodes d’existence qui sont comme autant de vies différentes. La vie évolue et nous avec. On voit aussi que quelqu’un qui a commis quelque chose de grave va le porter toute sa vie sur ses épaules, qu’il soit démasqué ou non. Quelquefois sur plusieurs générations… Nos actes sont lourds de conséquences…

Ce que la réincarnation dit, c’est que ce qui n’a pas été résolu, devra l’être une prochaine fois, et de même, tout ce que vous aurez fait de bien, tous vos efforts et vos qualités, de même, vous l’emporterez avec vous. Pour quoi faire ? Une nouvelle donne de cartes, une nouvelle partie où il faudra essayer de tirer autrement parti de vos atouts, de votre jeu. 

La réincarnation parle donc de responsabilité de nos actes sur et dans le temps. Ca parle aussi de notre amour pour la vie, et des uns pour les autres, de notre envie de savoir peindre ou cuisiner, de la mer salée et des promenades à la campagne. La réincarnation fait que tant que ces désirs ne seront pas éteints, rien d’autre ne pourra se produire.

La réincarnation signifie que vous recommencerez à vivre tant que vous n’aurez pas eu l’envie plus forte que les autres de sortir de l’alternance des joies et des peines en vous détachant de l’accomplissement de vos désirs.

Amma dit que tout accomplissement de nos désirs engendre forcément beaucoup de chagrins parce que chaque joie va créer des difficultés en accord avec ce qui a été vécu, encore et encore, jusqu’à l’infini. Quand vous en aurez assez, mais vraiment assez, alors commencera une autre histoire, qui est peut être celle du retour vers notre être profond, vers le Ciel…

Essayez de vous rappeler aujourd’hui que vous allez mourir, car c’est parce que la vie a un terme qu’elle vous semble belle. Essayez d’être sincère avec vous-même et de savoir si vous avez envie de recommencer, et si non, à quoi pourrait ressembler votre chemin vers la sortie…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.