Gradus de l’Avent : Jour 1

Pour tout chrétien, le grand évènement de l’année est Noël. Parce que le Christ est né. Aujourd’hui, nombre d’entre nous ne se reconnaissent pas dans la religion chrétienne, pourtant, nous fêtons Noël, alors autant essayer de jouer le jeu jusqu’au bout en mettant à profit ce temps de très profonde transformation.

 

Dans le Gradus de l’Avent, il ne s’agit pas (seulement) de manger un chocolat par jour ou de déballer un petit cadeau, il va s’agir de se faire un cadeau à soi-même afin de rendre la « promesse » de temps meilleurs concrète.

Si vous voulez une vie que vous aimez pleinement et qui vous ressemble, à vous de faire les efforts nécessaires pour essayer de tout rendre parfait. Mais parfait comment ? Parfait à votre idée… Car ce n’est que de vous qu’on parle.

Munissez-vous d’un cahier et d’un stylo que vous mettrez à part chaque jour que vous prendrez pour ce gradus. Allumez une bougie, faites vous un thé… Et confortablement installé à un endroit où vous ne serez pas dérangé, nous commençons….

1erdécembre : Temps de méditation et d’action

 

Regardez autour de vous, prenez deux personnes de votre entourage : une dont vous trouvez qu’elle a de la chance, et l’autre que vous plaignez.

Décortiquez bien ce que vous pensez être la chance de cette première personne et ce que vous aimeriez, de votre côté, avoir d’équivalent. Regardez ce qui vous empêche dans votre vie d’avoir « l’identique » : en quoi n’êtes vous pas comme cette personne que vous enviez sur un point ?

Essayez de nommer beaucoup plus précisément ce que vous souhaiteriez avoir ou, encore mieux, être.

Maintenant, changez de couleur de stylo et demandez-vous ce que vous pouvez concrètement pour vous rapprocher de cet idéal. Il ne s’agit pas d’écrire une grande idée fumeuse, mais une petite chose réelle que vous pouvez mettre en œuvre.

Ensuite, concernant l’autre personne, celle que vous plaignez, demandez-vous comment vous pouvez l’aider, là encore, concrètement, en mettant une petite chose en œuvre, en action.

Rien de neuf ?

Eh bien si justement, parce que vous demandez quelque chose et dans le même temps, vous allez donner. Donner à quelqu’un, parce que vous vous sentirez riche de ce que vous êtes en train d‘atteindre.

Souvent nos buts restent hors de portée parce que nous ne songeons qu’à les réaliser pour nous-même. Ce qui, simplement, ne peut fonctionner.

Vous voulez recevoir? Donnez. Mais recevez également, par vos efforts et ce que vous mettez en action.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.