Ce que l’astrologie peut dire de la mort…

Être astrologue signifie ne plus avoir peur de la mort, mais l’aborder avec précision et un certain calme…

 

Quand vous serez mort, votre thème continuera de vivre. C’est la première chose que je voulais vous confier.

C’est quelque chose qui me fascine. De quels évènements parle ce thème qui raconte l’histoire de quelqu’un qui n’est plus sur terre ? Est-ce fantomatique ou est-ce incompréhensible pour nous ?

La mort n’est pas écrite, elle est la conjonction de deux facteurs :

  • le premier est notre fatigue ou notre flexibilité. Jusqu’à quand allons-nous supporter les chocs émotionnels ? Les naissances et les disparitions ? Les machines qui cassent et les complications de la vie quotidienne ?

Jusqu’à quand va-t-on supporter nos petits maux quotidiens, accepter que notre corps se déplace moins vite et qu’il soit moins beau et moins efficace ? On en a marre de ne plus être celui qu’on était, alors on se retire en nous-même…

  • Et le second facteur qui est celui des coups de boutoirs de la vie qui se matérialisent dans les transits se manifeste. Rien ne nous empêche de survivre à 101 ans à un transit de Saturne, mais ce dépouillement, le départ de nos proches, la limitation de l’amusement, la sensation de vieillissement qui s’associe à saturne, va-t-on supporter tout ça aisément à 101 ans ? Si on a une vie très vivante, cela se peut… Mais le corps est usé.

Qu’est-ce qui l’use ? L’émotionnel. Les grandes joies et les grandes peines. Les bouleversements et les peurs. On a envie que tout cela s’arrête parce qu’on n’en peut plus de s’inquiéter et de se battre. Alors on choisit la mort.

Mais on la choisit tous les jours. Vous allez vous coucher au lieu de faire votre travail ? La mort avance par ce renoncement. Vous pleurez dix jours de suite parce que votre hamster est décédé, quelque chose meurt en vous et de tous ces petits chocs, vous tirez la conclusion bien commode que vous avez fait votre temps. Plus vos émotions seront fortes, plus le déclin vous grignote…

L’astrologie dit ainsi que la mort n’est pas un problème, mais qu’elle est omniprésente dans nos vies. C’est à nous d’accepter ou de la déjouer et de choisir quand on veut se retirer.

Si un choc vous frappe, prenez en conscience et évacuez le consciemment avant qu’il ne stagne dans votre corps, c’est ce que la médecine chinoise vous explique, et l’astrologie la rejoint sur ce point.

La mort n’est pas une fin, mais selon l’astrologie, elle n’est même pas un cap notable, elle n’est qu’une étape qu’on aura décidé au fil des jours et de nos renoncements, de rendre plus définitive qu’une autre….

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.