Une histoire d’Amma…

Amma raconte l’histoire suivante :

Lorsque Brahma a crée le monde, il avait assigné 30 ans de durée de vie à l’homme. Bientôt, il se mit à protester : « Mais ce n’est pas assez, mon Dieu ! Je vaux plus » Alors Brahma répliqua : « C’est que je ne peux excéder la durée globale que j’ai impartie aux espèces, demandons aux animaux s’ils sont prêt à te céder des années… »

Le bœuf s’exclama : « Oui, moi mon Dieu tout puissant, tu m’as donné 40 ans à vivre, c’est bien trop, donnes en la moitié à l’homme ! » Et 20 années furent ainsi gagnées. L’homme se frottait les mains… L’âne s’exprima à son tour : « Mon Dieu que j’aime, tu m’as donné 50 ans, c’est trop, prends en la moitié pour l’homme ». Brahma accepta. L’homme gloussait de joie… Le chien prit la parole : « L’homme sera mon maître, je lui donnerai tout, aussi 30 années sont trop longues pour moi, donne lui la moitié ». L’homme se réjouit et remercia poliment, l’avidité pointait sur son visage… Puis, enfin, le ver de terre s’exprima : « Seigneur de l’univers, à moi, misérable ver, tu as donné 10 ans, c’est mille fois trop pour ma misérable existence, quelques jours suffisent, donne le reste à l’homme ! » Cent ans atteint, l’homme exultait d’être de tous les animaux celui qui vivrait le plus longtemps.

Ainsi, fut dit : Pendant trente ans, l’homme vit une bonne vie où il est protégé et entouré, puis travaille d’un dur labeur sans repos ni satisfaction pendant les 20 années du bœuf, puis suivent les 25 ans de l’âne où en plus de porter le fardeau de ses efforts, il porte celui d’une carcasse vieillissante. A 75 ans, comme le chien, il reste à la maison à garder son foyer, sans plus de grandes capacités à se déplacer ni à servir à quoi que ce soit et s’il vit jusqu’au 90 ans, il lui échoit l’existence lamentable du ver où il n’est qu’un semi cadavre sans force sur terre et dépendant des autres…

Telle est l’existence que l’homme a marchandée à Dieu…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.