Le pouvoir régénérant de la nature

Ce qui est merveilleux avec la nature, c’est qu’elle n’est pas à la mesure de l’homme.

Les montagnes comme la mer peuvent être apprivoisées temporairement mais en aucun cas dressées. La nature est grandiose. Les champs, la campagne, peuvent se dérouler à l’infini, la mer et ses vagues immenses nous coupent le souffle et nous prennent à court de notre propre inventivité. La nature semble receler toujours plus de renouvellement et d’idées que nous n’en n’aurons jamais.

Auprès de la nature, souvent, notre mental s’apaise. Sans doute est-on écrasé de notre petitesse, du caractère minuscule de nos soucis au regard de la continuité, de la beauté, de l’immensité de ce qui s’impose à nous.

 

Aussi, la vie dans la nature demande qu’on se rende disponible à ce qui se passe réellement au lieu de se raconter des histoires. Si on doit allumer un feu parce qu’on a froid, il est probable que ce sujet prendra le pas sur tous les autres qu’on peut avoir en tête à l’instant T. De même, si on doit ramener un bateau à bon port dans une mer agitée.

De façon moins remuante, la nature nous apaise parce qu’elle agit comme un cocon qui nous remet en phase avec nous-même, comme si elle aspirait nos soucis en nous montrant qu’on est une parcelle de l’existence d’un grand tout. Face à la nature, la mort ne fait plus peur, parce que la mort arrive tout le temps. On sent une sorte de sagesse nous attraper, comme si tout à coup, on se sentait moins seul.

Face à la nature, les éléments semblent plus entiers, plus purs, comme si leur force brute pouvait enfin s’exprimer et cette puissance quelque part nous rassure.

Tous les environnements n’ont pas sur nous le même effet, savez-vous lequel vous convient le mieux ?

On aurait tendance à penser que c’est selon notre signe solaire qu’on doit réfléchir, par exemple, comme si les signes d’eau aimaient la mer !

Eh bien non, c’est notre lune qui nous indique quels éléments nous régénèrent le mieux…

Une lune en terre sera bien si elle peut se mettre à faire concrètement, physiquement des choses avec ses dix doigts, allumer le feu, pêcher ou chasser.

Une lune en air sera en paix avec elle-même si elle se sent libre de faire des activités en pleine nature et de changer d’endroit ou de s’épanouir librement dedans, sans entraves.

Une lune en feu a besoin d’un environnement grandiose et un peu sauvage pour se relaxer.

Une lune en eau a besoin de douceur, de se sentir protégée, donc dans une nature déjà très dégrossie par l’homme !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.