Laura Smet

Avec un Soleil en Scorpion 8, et Mercure/Uranus/Jupiter et la queue du Dragon en 8 (Sagittaire), le tout faisant des carrés à Lilith en 12, l’équilibre profond de cette jeune femme semble fragile.

Laura aime être exceptionnelle, elle est too much dans tout ce qu’elle vit. Elle voudrait sans doute être son papa, mais sa structure est moins solide et son talent pas avéré dans son thème. Elle ressemble à une « blouson doré » pour laquelle la vie a toujours été trop hors norme. Trop facile sur certains aspects, matériels notamment, et la liberté de faire ce qu’elle voulait, comme elle le voulait, et trop dure sur d’autres, car probablement confrontée à une sexualité sans aucun respect d’elle-même très jeune.

Laura a la tête dure, elle fait comme elle l’entend. Mais fondamentalement, elle ne sait pas quoi faire d’elle-même. Elle voudrait avoir un nom et pas seulement deux parents connus, et briller en quelque chose. Mais elle n’est qu’un point de passage, on sait qu’elle attire un public parce qu’elle est la fille de… alors, on l’adoube, mais avec son Mercure en Sagittaire 8, elle sent bien que ce n’est pas à elle que s’adresse cette reconnaissance, mais plutôt à ceux qu’elle représente.

Laura aime faire la fête, aime profiter de son corps, avec son Pluton en maison 7, elle aime bien aussi sentir son pouvoir sur les autres, et elle en a un énorme. Elle n’a jamais rien abouti, ni fait par elle-même, elle aimerait elle aussi avoir un rôle avec ce père mort pour lequel elle avait probablement des sentiments très ambivalents.

Mais avant tout, elle a besoin d’argent, elle n’a jamais compté, elle vit en claquant, à la manière de Johnny, sans rien jamais réfléchir, elle vit avec des compagnons qui ne savent pas si elle sera là demain. Très méfiante, elle sent qu’on ne l’aime jamais pour elle-même, mais toujours pour les opportunités qu’elle pourrait amener.

Mue par ses ressentis avec sa Lune en Poissons 12 interceptée, elle a sans doute détesté à l’extrême cette Laeticia toujours parfaite, toujours fine et jolie qui encaissait tout avec le sourire et que rien ne réussissait à faire partir…

Laura a perdu. Ce n’est pas elle que son père a choisie. Elle a perdu également parce qu’il est mort et qu’elle ne sait pas davantage quoi faire de sa vie.

Ce combat pour elle n’est pas celui de la mémoire, mais d’une vengeance pure et dure à l’endroit de Laeticia qu’elle déteste depuis toujours…

Au fond, qu’y gagnera-t-elle ? Un regain de popularité, des regards sur elle, et l’impression toujours sordide d’être de passage sur terre sans rien avoir accompli…

Laura devrait accepter un cheminement vers une normalité, un travail, une stabilité mais tout cela lui fait horreur. Elle devrait devenir une idole à la manière yéyé, se refaire une beauté, une santé, une image, essayer de ne plus être dans une provocation vide. Y arrivera-t-elle ? On lui souhaite évidemment…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.