Dans l’abîme du Scorpion…

Un Scorpion qui est déprimé, qui se sent des envies de tout balancer, est un Scorpion dans son état normal !

L’exaltation suit naturellement une dépression et les deux peuvent être légers mais sont terriblement interchangeables. Un Scorpion qui va bien est un Scorpion intense, mais bien sûr, parfois, la négativité est trop forte et le Scorpion n’arrive plus à transformer ce qui le blesse, les trahisons et le sentiment global que tout s’effondre à la fois.

Un Scorpion a de toute façon du mal à stabiliser ses humeurs, un peu comme s’il avait en permanence besoin d’être conforté dans l’idée qu’il est effectivement dans la bonne manière d’être, dans la justesse de son ressenti et de sa vérité intérieure. Profondément cyclique, l’important pour un Scorpion est d’abord de s’accepter pour ce qu’il est : parfaitement incohérent aux yeux des autres et pourtant totalement entier dans chacune de ses contradictions intérieures.

Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’un Scorpion a besoin de vivre avec intensité et s’il ne le fait pas toujours positivement, il le fera dans des drames, mais qui se retourneront aussi bien en très grands accomplissements de son être.

Rien ne l’enferme dans son attitude, aussi ce qui est difficile avant tout pour lui, c’est de sentir qu’on le juge et qu’il doit produire une attitude cohérente et compréhensible pour les gens qui l’entourent. Ce qui est en réalité impossible.

On l’attend au fond du trou, plus malheureux que tout et au final, on se retrouve avec quelqu’un prêt à relever tous les défis…

Et à l’inverse, alors que rien ne se passe, le Scorpion peut se sentir totalement abattu parce que tout à coup, il aura pensé à quelque chose qui le rend très malheureux.

La clef pour se sortir d’affaire est incontestablement un travail d’acceptation de soi. Le Scorpion doit accepter de ne pas être lisible pour les autres et également savoir que ses états ne sont jamais destinés à durer, mais au contraire, plus il les vit en profondeur, plus la possibilité qu’ils se transforment en leur contraire devient probable.

 

2 thoughts on “Dans l’abîme du Scorpion…

  1. D’accord avec tout ca en tant que Scorpion, certes, mais…
    Je sais que mavie sera faite de transformation, de changements soudain
    Je l’accepte, je le demande même
    Cela procure un certain confort de pouvoir se redéfinir souvent.
    Cela ouvre le champ des possibles
    Cela suppose aussi d’accepter de vivre seul.
    Même à deux ou quatre

  2. Florence Parsy mars 22, 2018 at 12:53

    Très instructif et étonnant , ce texte sur le scorpion !!
    Merci !!

    Florence

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.