Déterminisme ou libre arbitre?

Sommes-nous libres ou déterminés?

La question est si souvent posée que ça devient difficile pour moi de ne pas me répéter!

Le déterminisme agit de manière planétaire : Votre Mars en Vierge qui signifie que vous aimez faire les choses pas à pas pour vous sentir à la fois rassuré et capable d’appréhender le monde extérieur. Ceci est une forme de déterminisme : c’est-à-dire que ça vous définit à l’exclusion d’autre chose.

Maintenant la manière dont vous allez utiliser ce Mars, jusqu’à quel point, dans quel registre (professionnel, personnel, avec quelles facilités) ou surtout avec quels a priori et blocages allez-vous chercher à contourner votre nature pour essayer de devenir quelqu’un d’autre ? Ceci est la vraie question.

Quand nous utilisons pleinement qui nous sommes, tous nos potentiels, alors il devient facile de se déployer toujours davantage et d’avoir la sensation et également les résultats que notre progression ne cessera jamais. Qu’on a toujours devant soi plus à conquérir, à vouloir et à aimer.

Alors que si on résiste à notre nature et qu’on essaie d’être un autre, c’est là que tout se grippe.

Pour reprendre notre exemple, notre Mars en Vierge pourrait essayer d’être un Mars en Bélier, très communicatif, entreprenant, vigoureux, n’ayant pas besoin de garantie… Et plus il essaiera d’être autre ce que ce qu’il est, moins il parviendra à obtenir le moindre résultat.

Nous entrevoyons ainsi la 1ère règle obligatoire liée au déterminisme : vous ne pouvez vous développer autrement que ce qui est prévu dans le « pattern » la structure interne et invisible de vos planètes. Si vous n’écoutez pas qui vous êtes, vous ne parviendrez simplement pas à vivre réellement.

Le libre arbitre est ainsi déjà posé là : Vous pouvez parfaitement vivre une vie où vous refusez d’être vous, mais où vous cherchez par exemple à être… votre oncle. Et bien, vous aurez une vie ratée…

C’est un peu comme si vous étiez en train d’essayer de nourrir désespérément une bouche qui ne serait pas la vôtre et que vous vous plaignez de la faim.

Il faut donc accepter et habiter qui nous sommes.

Ceci est un premier choix totalement libre que nous avons à opérer, faute de quoi, c’est un peu comme si le jeu ne pouvait pas commencer.

Nous avons dix planètes, qui chacune explique dix manières de faire unique. Nous devons identifier selon quels processus nous fonctionnons pour pouvoir ensuite utiliser notre structure à bon escient pour réaliser ce que nous souhaitons…

Faites donc le premier pas vers votre liberté en acceptant la donne, c’est ainsi que vous pourrez vous rendre maître du jeu!

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.