Pourquoi parler une autre langue nous libère

 

C’est bizarre n’est-ce pas ? Mais parler une autre langue nous libère de nos certitudes sur nous-mêmes et nous donne le courage de remettre en question ce qu’on tenait pour acquis. Et voilà, le tour est joué, ça fonctionne comme une libération ! Mais toute la question est de savoir pourquoi.

En réalité, nous avons tracé des circuits de compréhension et de comportement, en astrologie, cela signifie que nous avons une utilisation tronquée ou erronée de nos planètes et que le fait de changer extérieurement permet une sorte de reset, et de redécouvrir ce dont nous sommes réellement capables.

Loin ainsi de changer de personnalité, parler une autre langue nous rend à nous-même, comme si ça faisait sauter des inhibitions ou des problèmes (de fonctionnement) qu’on tenait pour nos acquis ou notre être profond.

Les trois planètes personnelles du thème sont principalement impactées par cette mutation.

Avec Mercure, planète de la mise en relation des différents éléments entre eux, nous sommes à même de créer de nouvelles connections et de sortir de nos habitudes de pensée.

Pour donner un exemple, Arthur qui se pensait timide ou ayant des difficultés à exprimer ses idées, va se retrouver dans une autre langue d’abord limité par le nombre de mots qu’il connait. De ce fait, Arthur va être obligé de faire plus d’efforts pour s’exprimer au lieu de se concentrer sur les failles qu’il peut sentir, il va miser sur ce qu’il a comme matériaux disponibles et ce sera libératoire.

Avec Mars, la planète de l’impulsion et de l’action, ce sont les comportements qui vont se modifier.

Prenons l’exemple d’Edouard, qui vient s’installer au Japon. Jusque là, très sûr de lui, tactile avec son entourage, il se trouve dans un modèle où l’ego doit disparaître et où une réserve absolue au niveau des gestes est de rigueur. S’il se sent coincé au début dans un nouveau mode d’être, il va sortir de sa zone de facilité et essayer d’exprimer son bagou à un autre niveau, peut-être plus subtil.

Vénus, la planète qui a besoin de recevoir pour se sentir elle-même, va être mise à la diète.

Si Elisabeth change de pays, elle se sentira frustrée de ses traits d’esprit, de ses blagues et complètement larguée dans les codes qui permettent de se sentir appartenir à un groupe. Vénus va donc la pousser à développer une nouvelle manière d’être pour rejoindre les autres et c’est sa personnalité en entier, sa conduite et même ses valeurs qui risquent de se voir transformées radicalement.

Montaigne disait que les voyages forment la jeunesse, la vérité est encore plus forte : si vous rencontrez un problème insoluble avec vous-même, prenez à un moment à bras le corps l’envie de résoudre, en sortant de votre langue, vous retrouverez une capacité à croire en vous-même.

Et on se demandait pourquoi l’expatriation fait tellement rêver…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.