Peut-on prédire la date de notre mort?

 

Une des grandes questions avec laquelle les gens viennent à moi est de savoir quand ils vont mourir…

En tout premier lieu, et hors contexte de maladie ou de succession compliquée à anticiper, on peut réellement se demander si cette question est vraiment bien fondée.

Qu’est-ce qui peut nous pousser à vouloir dater notre mort ?

A la base, il y a une prise de conscience que le temps est compté car ce n’est pas du tout naturel de penser au fait que nous allons mourir : nous vivons tous comme si nous étions éternels, et ce n’est que par une confrontation avec un évènement singulier ou avec la vieillesse que nous changeons cette perspective.

Si vous voyez mourir un proche ou si vous arrivez à un âge où vos grands parents/parents sont décédés, vous penserez à votre propre fin, mais ce n’est en réalité qu’une sorte de superstition, un peu comme si on voulait se prémunir ou conjurer le destin (sans savoir au juste comment faire)

L’astrologie confirme (malheureusement) un fait devant lequel nous ne pouvons rien. Nous mourrons tous un jour, avec un agenda rempli, des to do listes et souvent des projets plein la tête… La mort est de toute façon une absurdité, elle peut être dans certains cas une forme de délivrance, de l’usure du corps, mais elle n’est pas une réponse à la vie.

En Inde, si on pose la question de savoir quel est le contraire de la mort, on vous répondra non pas la vie, mais la naissance…

L’astrologie est ainsi d’abord une façon d’accepter le fait concret de notre fin, et du temps qui passe, qui coule… Mais justement, en se rendant compte que le temps est limité, on récupère la conscience de devoir PRIORISER.

Qu’est-ce qui compte vraiment pour nous ? Comment faire de ce qui est obligatoire un plaisir, une vocation au lieu de subir son existence ?

Ainsi, la première motivation à connaître la date de sa mort, c’est de reprendre le contrôle sur l’absurde. De ne plus penser que le destin va s’abattre sur nous d’une manière aveugle, mais qu’à défaut de pouvoir le changer, au moins on peut se préparer en hiérarchisant dans ce qui importe.

Alors peut-on vraiment prévoir la date de sa mort ?

L’astrologie met sur la table deux dimensions temporelles différentes :

D’une part, il y a une sorte de déterminisme qui va expliquer l’état de votre corps et son évolution, et la diminution de votre force vitale (normale) mais l’astrologie peut définir à quel rythme cette énergie nous quitte.

Nous avons une marge de manœuvre sur cette « fatalité ».

En Inde, on nous dit que le nombre de respirations est défini par Brahma pour chaque existence, ainsi si vous ralentissez votre souffle ( = vous vivez plus en maitrise de vous-même), vous vivrez plus longtemps (et en meilleur état)

D’autre part, il y a un libre arbitre, qui en astrologie s’accroche à la notion d’axe des nœuds : si vous agissez en accord avec votre « mission » de vie, alors vous entrez dans le royaume de la liberté et votre énergie vitale se régénèrera (comme des cellules en bonne santé) au fur et à mesure de vos expériences.

Si au contraire, vous ne tenez pas compte des semonces de l’existence (échecs, problèmes, cycles répétitifs) alors, il y a de fortes chances que vous réduisiez votre libre arbitre et votre prise sur l’existence, vous serez en otage dans une répétition qui épuisera bien trop vite votre force vitale.

Ainsi, l’astrologue regarde comment vous vivez (par rapport à vous-même, aux objectifs qui seraient à tenir, aux défis à relever) et peut vous dire 1) si vous êtes sur une voie bénéfique pour vous 2) il peut vous aider à rectifier les choses de manière à vivre mieux (et à mourir le plus tard possible)

Ainsi, le destin est avant tout une donnée que l’univers nous laisse pour qu’on essaie de le transformer, mais ceci ne peut se faire qu’en reprenant en mains notre existence, nos pensées et nos actes, à partir de ce qui nous convient profondément…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.