Eternel féminin?

#La Femme#

 

Tout a été dit sur ce thème difficile.

Ecrire sur la femme, c’est un peu comme faire un article sur les coléoptères argentés d’Amazonie…

En quoi est-elle spécifique ? Admirable ? Notoire ? En quoi doit-elle être respectée ? préservée ? Quelles sont les images qu’on lui met sur le dos de force ? Quelles sont ces civilisations ignobles qui ont fait d’elle la gardienne du quotidien ?

Toutes ces thématiques ont été vues et revues à tous les échelons de la société et des connaissances.

En astrologie, on parle beaucoup de l’image de soi et de la reconnaissance. En gros, cela signifie que vous savez qui vous êtes, non parce que vous en auriez conscience, de votre valeur ou confiance en soi, mais parce qu’on vous regarde, parce qu’on vous considère et qu’on vous met à votre place dans le milieu protégé qui vous convient parfaitement.

Pas de chance, la planète en astrologie qui parle exactement de ça, c’est la LUNE, l’autre symbole de la féminité avec Vénus.

Les émotions, le ressenti, la capacité de faire grandir en soi ce qu’on intériorise, de le faire fructifier, eh bien, tout cela, c’est la Lune et donc exactement, les qualités féminines. Mais voilà, la femme par structure a besoin qu’on lui confère l’existence, dans le regard qu’on porte sur elle. C’est parce que quelqu’un la considère ou la regarde qu’elle est capable de faire grandir le joyau qu’elle porte, mais elle a aussi besoin d’être préservée, mise à l’abri, à l’écart.

C’est la structure féminine par excellence. La société est seulement venue se caler dessus, mais n’a rien inventé ou plaqué.

Une femme qui essaie de ne plus être sa Lune perd la connexion intérieure à ses émotions (ennuyeux certes mais pas forcément grave) mais surtout se sent vulnérable et donc cherche, malgré elle, à attirer les regards, pour attirer la protection. D’où le côté parfois sexy des filles qui par ailleurs semblent très yang.

C’est la quadrature du cercle si on reste à ce niveau. En effet, la femme est la gardienne du foyer et celle qui fait grandir les enfants, et rien d’autre.

Pour les femmes qui n’ont pas envie de cet idéal et qui ne souhaitent pas, par déséquilibre intime de structure, se transformer en vamp séductrices, il reste une option : devenir leur propre yang.

Dans le thème astral, outre la lune , il y a le soleil, qui est aussi le signe du zodiaque, celui-ci définit la force d’affirmation qui s’impose au monde et qui ne cherche pas particulièrement à être rassuré, mais qui a besoin de se suraffirmer pour être (juste assez) lui-même.

Donc la femme doit devenir sa propre complétude, son propre garant…

Nul doute que l’ère du Verseau va inventer des méthodes pour faire porter les bébés par des kangourous ou des couveuses, les femmes du monde nouveau ne voudront plus faire ce travail qui les stocke 9 mois minimum dans leur Lune.

A quoi ressemblera donc le monde ? C’est la question qu’on se pose tous…

A bientôt pour un article sur l’homme…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.