Qu’est-ce que le courage?

Le courage dans une vie, c’est d’accepter de regarder ce qui résiste en nous, ou en dehors de nous dans les situations, non pas comme un fait à prendre tel quel, mais comme un écho de quelque chose dont on serait porteur d’une manière contournée et qu’il va falloir affronter.

La doxa psychanalytique explique que lorsqu’on n’obtient pas quelque chose qu’on souhaite vraiment, c’est qu’on « ne le veut pas vraiment », ce qui est en soi une violence.

Vous souhaitez progresser professionnellement, conquérir l’être aimé ou rompre votre célibat, que votre enfant réussisse enfin à trouver sa place, et bien, oui, vous créez le blocage, mais sans doute pas comme vous pensez.

Bien sûr que vous voulez profondément ce avec quoi vous êtes en attente, mais quelque part, vous le voulez en passant par-dessus vous et non pas en faisant avec les éléments qui sont déjà en présence.

L’idée du moment présent d’Eckart Tolle, c’est d’arriver à se remettre en accord, à se sentir de nouveau bien avec la marge de manœuvre dont on dispose ici et maintenant et surtout de voir comment on peut l’utiliser. Un peu comme si nous disposions de tous les éléments, mais pas dans le bon ordre. Le bon ordre, c’est celui qui existait avant. Avant quoi ? Avant qu’on rencontre un blocage, un problème et que celui-ci occasionne des souffrances.

Toute difficulté suppose une réorganisation, non pas en faisant des plans sur la comète, mais une réorganisation qui tient compte des éléments réels dont on dispose. Vivre par anticipation ou au passé est ce qui nous cause le plus de troubles.

Ainsi, le courage, c’est avant tout accepter d’avoir une difficulté ciblée, précise, et d’y apporter une solution avec les éléments qui sont les nôtres.

Quelles sont nos tentations ? En général, de répondre non à la difficulté, mais à quelque chose de plus large qui la dilue et nous permette de ne pas l’affronter, ou de répondre avec ce dont on ne dispose pas. Dans tous les cas, nous nous retrouverons en statu quo.

Quel est le vrai problème qui se pose dans une situation? En réalité, il est souvent très petit, mais nous essayons de le relier à d’autres de manière (à ce qu’il se sente moins seul ???) à ne pas affronter ce qui nous fait peur.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.