Qu’est-ce que créer un enfant ?

En astrologie, la naissance est considérée comme le souffle retenu de l’univers tout entier qui s’arrête un quantum de secondes pour laisser émerger l’unicité absolue, l’individualité totale d’un bébé. L’univers tout entier crée un enfant. Cet enfant est une parcelle de son énergie, de toutes ses forces, de son chaos ou de sa structure. Mais l’enfant, en retour, devra se souvenir, en grandissant, d’où il vient et à quoi il doit retourner.

L’immensité de nos attentes, l’infini de notre besoin d’amour, notre envie parfois farouche de liberté ou de recommencement, tout cela est la mémoire d’où nous venons. Nous, infime parcelle où l’univers le plus énorme est récapitulé. Nous sommes une graine, nous sommes un début, nous sommes également une promesse.

La vie qui émerge à travers nous nous sculpte et nous met au défi de nous libérer des entraves que nous créons nous-mêmes.

Mais donner naissance à un enfant est toujours, malgré les siècles, le temps écoulé, la modernité, la technologie, considéré comme une des plus hautes réalisations qu’un être humain puisse apporter sur terre. Ainsi, on parle par analogie, de la naissance d’une entreprise, d’un projet. Les artistes disent souvent de leurs œuvres qu’elles sont leurs enfants. Et pourtant, nos enfants ne sont pas le prolongement de nous. Nous souhaiterions, inconsciemment, comme l’univers : engendrer une parcelle de nous-mêmes qui ensuite, nous ressemblerait, ou qui irait plus loin poursuivre une vie autonome mais qui serait tout à notre éloge.

Créer un enfant, c’est lui donner la possibilité de mener sa vie en propre : de devenir un individu qui sera venu de nous, mais différent de nous.

Nous le savons tous, nous l’acceptons plus ou moins. Nous voulons bien des enfants originaux ou différents, mais dans le cadre de nos limites mentales et de nos certitudes. L’un va dire : « mon enfant est merveilleux, mais il veut être rappeur, quel désastre », l’autre va se désoler des choix d’orientation sexuelle de son enfant ou de son manque d’ambition, cet enfant qui aurait pu faire tant…

L’univers ne se désole a priori pas de ce qu’on est, il l’accepte, ou exactement le laisse grandir.

Ce qui n’a pas d’avenir en nous, disparaîtra et toutes les branches vivantes, au contraire, se ramifieront et créeront de nouveaux surgeons.

La question est que l’univers n’a pas d’attente prédéterminée sur ce qui nous convient ou au contraire, ce qui serait infiniment néfaste pour nous. Il n’a aucune croyance nous concernant. Il a confiance que comme nous sommes faits de la même matière que lui, nous donnerons le meilleur, à notre manière et selon les centres d’intérêts et les orientations que nous choisissons.

Ainsi, l’astrologie ne prescrit pas de déterminisme : elle vous délimitera le champ de ce qui vous convient : ce que vous pouvez faire dans cette existence, mais en aucun cas, elle ne vous coincera sur un seul scénario. La vie est inventive et vous l’êtes aussi : vous pouvez avoir mille variations de votre propre nature.

En revanche, l’astrologie, ou les lois quantiques nous disent la même chose : nous sommes venus faire un TYPE d’expérience et non plusieurs. L’univers en nous individualisant à un moment donné a décidé de l’enjeu fondamental de notre vie ici et maintenant : Grâce à l’axe du Dragon, vous pouvez découvrir quel est exactement le sens de cette partie que vous avez joué. De ce que l’existence vous demande d’accomplir…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.